Premier diagnostic

Publié le par Petit Poussin

Garde au urgence, première côté médecine, premier patient.

 

Le senior me tend une pile de 20 comptes-rendus de consultation, m'explique que c'est une patiente d'une trentaine d'années qui est suivie par plusieurs services ici pour quelque chose qu'on ne sait pas trop ce que c'est, et que là, elle a mal au ventre très mal au ventre 8/10 à l'évaluation numérique. il me dit qu'à priori ce n'est pas trop grave que je peux aller la voir seul, avant de la rencontrer il me conseille de lire les compte-rendus de consultation qu'il a imprimé, et qu'après l'avoir vu je lui dis ce que j'en pense. Je suis content, mon senior est sympa, il est au courant qu'il est censé encadrer des étudiants puis le ventre c'est ce que j'étudie en ce moment à la faculté, j'ai quelques notions c'est déjà ça, et enfin ce n'est pas une mamie de 90 ans : azheimer+parkinson+sourde+longs antécédants+10 médicaments que je ne connais pas.

 

Avec beaucoup de motivation j'entame la lecture des compte-rendus de consultations, je lis le premier attentivement le deuxième aussi, le troisième un peu plus vite, le quatrième vient d'un autre service je reprend ma concentration mais ne comprends pas grand chose, le cinquième je commence à oublier le premier, le sixième je le lis à peine, le septième bon si au bout de 5 ans les internistes, gastro, cardio ne savent pas ce qu'elle a (ptete un crohn, pas un Behcet, ptete une maladie systèmique ou ptête pas) ce n'est pas moi petit étudiant hospitalier qui vais avoir une illumination là comme ça. Je vais la voir.

 

Une fois devant elle, j'ai l'air fin ma tête est un énorme bouillon, plein de trucs dedans mais incapable de savoir par quoi commencer. Le passage de la théorie à la pratique c'est moins évident qu'il n'y parait, je sais à peu près ce qu'il faut que je lui demande mais je me rends compte que je n'ai jamais beaucoup réfléchis à comment demander les renseignements que je veux. Dans les cours à la fac c'est simple on te dit de chercher des antécédants chirurgicaux, médicaux, gynéco, ce qu'elle prend comme traitement, son cadre de vie mais on te dit pas les questions qu'il faut poser pour avoir toutes ses réponses comme il faut. Puis dans les cours à la fac, le patient te fixe pas en mode "Putain 3h d'attente pour voir un étudiant qui n'y connait rien" (elle a pas tort sur ce dernier point mais bon).

Je lui demande si elle a déjà eu des maladies, si elle a été opéré, si elle prends des médicaments en ce moment, si elle a déjà eu des soucis gynéco, si elle a une contraception. Elle me répond hormis les soucis évoqués plus haut que non, d'ailleurs en ce moment ça ne l'embête pas trop et comme les médecins, elle non plus ne sait pas ce qu'elle a : épisode de diarrhée et maux de ventre, un coeur étonnement pourri pour quelqu'un de si jeune, en ce moment elle prend la pillule mais c'est tout.

J'essaye de savoir à quoi ressemble sa douleur, je suis content là, la description d'une douleur je connais : ou?, si elle irradiie, si elle est forte ou pas, elle quoi elle ressemble (brulure, serrement, piqure, coup de poignard) , comment elle est apparue, ce qui la calme, ce qui l'augmente, comment elle évolue,  si il y a des choses qui se produisent en même temps que la douleur (diarrhé, vomissement, brulure dans la poitrine). Un peu déçu des réponses que j'obtiens :  ça ne rentre dans aucune case de pathologie que je connais, à ce moment là j'hésite entre une pancréatite aigue, un infarctus mésentérique/du myocarde, une cholique hépatique, un ulcère... sans conviction aucune mais j'estime déjà avoir écarté le reflux oesophagien, l'appendicite, la pyélonéphrite et ses problèmes de diarrhés (yen a pas). Je tente vite fait de l'examiner, encore une fois  c'est le bordel, bon on commence par quoi? S'en suit un simulacre d'examen physique dont je ne tire pas vraiment d'information ...

Je me rassois un peu désespéré, j'aurais ptete vraiment du lire ces comptes rendus, j'ai tenté un peu en vain de poser des questions, d'examiner pour pouvoir la rattacher à une pathologie que je connais, un peu comme type qui lance sa ligne de pêche espérant ramener un poisson avec... Je fais semblant de noter des trucs dans mon petit carnet, puis une petite lueur traverse mon esprit je lui demande si elle a eu déjà eu ce type de douleur, elle me répond que "oui" une fois elle a eu un ulcère et que c'était exactement pareil mais un peu moins fort. Ah, ça l'ulcère gastrique je connais un peu! Je me souviens qu'ulcère = recherche de prise d'anti-inflammatoire, je lui demande si elle a pris de l'ibuprofene et du nurofen (qui sont les deux seuls anti-inflammatoire que je connais...), elle me dit que oui qu'en ce moment elle a mal à la tête le soir et qu'elle en prend!

\o/

Je ne vais pas plus loin, cette demie-heure a été éprouvante, j'ai le cerveau en bouilli, je sors du boxe, fait mon compte-rendu au senior qui va voir la patiente, puis me dit qu'on va faire un petit bilan bio "au cas ou" mais qu'à priori j'ai raison.

 

:)

 

 

 

Publié dans Stage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article